Zurück zur Auswahl Patient/Fachkraft

Comprendre l’hépatite D

Qu’est ce que l’hépatite D ?

Le foie est un organe central dans le corps humain dont il représente environ 2 % du poids total chez l’adulte. Il assure des fonctions essentielles à l’organisme comme la digestion, la détoxification, le stockage de vitamines, le métabolisme et l’immunité. Il est lié à la quasi-totalité des systèmes de l’organisme et peut être la cible de divers agents infectieux dont le virus de l’hépatite D (1).

Jamais sans le VHB

Le virus de l’hépatite D ou Delta (VHD) est un virus « défectif » à ARN (Acide RiboNucléique), c'est à dire qui nécessite la présence d’un autre virus, le virus de l’hépatite B (VHB) pour se répliquer. Le virus de l’hépatite D semble se répliquer exclusivement dans le foie. Du fait de cette association avec le VHB, le VHD ne peut être transmis qu’en présence d’une infection à VHB. Soit l’infection par le virus de l'hépatite D et le virus de l'hépatite B surviennent simultanément (co-infection), soit la personne est déjà porteuse chronique du virus de l'hépatite B, on emploie alors le terme de sur-infection (2). Les mécanismes exacts d’interaction entre ces deux virus (VHD et VHB) n’ont pas été complètement élucidés (3).

On considère que 15 à 20 millions de personnes dans le monde sont infectées par le virus de l’hépatite D, ce qui représente environ 5 % des sujets porteurs d’une infection chronique à VHB. Cette infection par le VHD peut induire une hépatite (inflammation du foie) aigüe (lors de la contamination) ou chronique (durant plusieurs mois ou années). L’infection chronique par le VHD est considérée comme la forme la plus grave d’hépatite virale chronique chez l’être humain car elle est d’évolution plus rapide, est plus susceptible d’induire une cirrhose (maladie chronique du foie correspondant à une fibrose très évoluée et assez souvent irréversible qui perturbe son fonctionnement) et augmente le risque de carcinome hépatocellulaire (cancer primitif du foie) par trois en comparaison à une mono-infection au VHB (3).

L'hépatite D dans le monde

Répartition dans le monde

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les zones de forte présence de l'infection par le VHD sont les suivantes : Afrique (centrale et de l’Ouest), Asie (centrale et du Nord, ainsi que le Viet Nam, la Mongolie, le Pakistan, le Japon, Taiwan, Chine), îles du Pacifique (Kiribati, Nauru), Moyen-Orient (tous les pays), Europe orientale (régions méditerranéennes orientales, Turquie), Amérique du Sud (bassin de l’Amazone) et Groenland. Cependant, l’estimation mondiale et les informations géographiques sont incomplètes car beaucoup de pays ne notifient pas la présence du VHD (4).

Sources

  1. Physiology, Liver. Kalra A, Tuma F. [Updated 2018 Dec 18]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan.
  2. Clinical features of hepatitis D. Farci P1, Niro GA. Semin Liver Dis. 2012 Aug;32(3):228-36.
  3. Pathogenesis of and New Therapies for Hepatitis D Koh, Christopher et al. Gastroenterology, Volume 156, Issue 2, 461 - 476.e1
  4. Site de l’OMS consulté le 09/03/2020 et disponible en ligne : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/hepatitis-d