Zurück zur Auswahl Patient/Fachkraft

Comprendre l’hépatite D

?Quel est le mécanisme d’action du VHD ?

Le virus de l’hépatite D (VHD) est un virus défectif qui est dépendant du virus de l'hépatite B (VHB) pour son assemblage. En effet, le VHD ne code pas ses propres protéines d'enveloppe et dépend de l'expression de l'antigène de surface du virus de l'hépatite B pour :

  • infecter les hépatocytes humains,
  • procéder à l’assemblage du virus,
  • compléter son cycle de vie. 1
Le mécanisme d'action du VHD
1.D'après Mentha et al. 2019

La particule virale VHD

Le virus du VHD mesure 36 nm de diamètre.

Il renferme le génome à ARN monocaténaire et circulaire. Le génome viral à ARN possède 70 % de complémentarité de séquence ce qui permet son repliement en une structure en bâtonnets. Associée à l'antigène delta (AgHD) cette dernière forme la ribonucléoprotéine virale (RNP). 1,2

La particule virale VHD

Les grandes étapes du cycle de réplication

GÉNÉRALITÉS1 :

1/ L'attachement et la pénétration
Également appelée l’entrée virale, cette étape conduit au relargage du génome viral dans la cellule cible.

2/ L'expression des gènes et la réplication
Cette étape assure la synthèse des protéines codées par le génome viral et permet la multiplication de ce génome.

3/ L'assemblage et le relargage
La libération des particules virales infectieuses entraîne la propagation de l'infection à d'autres cellules.

Cycle de réplication du VHD

Le VHD pénètre dans les hépatocytes par le même mécanisme que le VHB. L’attachement de la particule virale à la surface de la cellule hépatique se fait par interaction avec les protéoglycanes héparane sulfate (HSPGs). 2 L’antigène de surface viral se lie alors spécifiquement avec le récepteur NTCP (sodium taurocholate cotransporting polypeptide), transporteur des acides biliaires présent uniquement sur les hépatocytes. 1

Les virus ne peuvent se répliquer qu’au sein de cellules vivantes et leur cycle de vie sont complexes, celui du VHD n’échappe pas à la règle. C’est l’interaction du génome viral et de la cellule hôte qui aboutit à la production de nouvelles particules virales. Dès lors, le cycle réplicatif du VHD peut se décomposer ainsi 1 :

Cycle de réplication du VHD
D’après Mentha et al. 2019 1 ; Alfaiate D et al 2015 3 ; Inoue J et al. 2018 4
  1. Entrée du VHD dans la cellule cible grâce à l’interaction avec le récepteur NTCP.
  2. Transport de la ribonucléoprotéine virale (RNP) vers le noyau où elle libère le génome viral.
  3. Transcription de l'ARNm du VHD à partir du génome viral servant de matrice.
  4. Traduction de l’ARNm viral en protéines par la machinerie cellulaire.
  5. Réplication de l'ARN viral assurée par la machinerie cellulaire.
  6. Assemblage des protéines virales avec l'ARN viral (nouvellement synthétisé) pour former la RNP, entité réplicative du VHD.
  7. Export de la RNP hors du noyau et association avec les protéines de les protéines de surface du VHB.
  8. Sécrétion des virions du VHD et du VHB par l’appareil de Golgi avant surface du VHB relargage des particules virales hors de la cellule.

Source

  1. Mentha N et al. A review on hepatitis D: From virology to new therapies. Journal of Advanced Research 2019;17:3–15.
  2. Wedemeyer H. Manns M.P, Epidemiology, pathogenesis and management of hepatitis D: update and challenges ahead. Nat. Rev. Gastroenterol. Hepatol. 2010;7:31–40.
  3. Alfaiate, D, Dény, P, Durantel, D, Hepatitis delta virus: from biological and medical aspects to current and investigational therapeutic options, Antiviral Research. 2015.
  4. Inoue J et al. Cellular Membrane Trafficking Machineries Used by the Hepatitis Viruses. Hepatology 2018;68:751-762.